Philippe Monge

psychopraticien

Pourquoi faire une thérapie ?

Pour quelles raisons commencer une psychothérapie d’orientation analytique ?

 


Il n’y a pas de mauvaises raisons de commencer un travail thérapeutique.
Certaines personnes choisissent de surmonter par elles-mêmes des épreuves difficiles, d’autres auront besoin de l’aide d’un praticien en psychothérapie pour les aider à formuler des questions latentes.

 

On ne peut pas comparer les souffrances les unes aux autres, chacune d’entre elles est singulière et légitime. Il n’y a pas non plus d’échelle de valeur du « mal-être » car celui-ci est entièrement subjectif.

 

Faire une thérapie, c’est d’abord accepter de se poser des questions en présence d’une tierce personne et des les faire évoluer pour les appréhender de la façon la plus personnelle possible.

 

 

Tous types de difficultés personnelles peuvent justifier de commencer une thérapie (déprime, tristesse inexplicable, deuil, séparation, problèmes de couple, problèmes sexuels, sentiment de solitude, conflits amicaux, familiaux ou professionnels). Il sera surtout important de comprendre quels sens ces difficultés ont pour celui ou celle qui les amène en séance et voir si on peut se les représenter différemment et ainsi les dépasser.

 

Le montant et la fréquence des séances est à discuter et à déterminer avec le psychopraticien.